Premiers pas en Grèce

Samedi 21 avril 2018

Σχολή Χορού Ιρένα Αναστασία Μπρέκου, 21/04/2018

ça y est ! J’ai mis les pieds en Grèce pour la première fois ! Et pour la première fois, j’ai donné cours de danse à l’étranger. Je ne vous cache pas que j’avais quelques appréhensions. Avais-je prévu trop d’activités pour l’heure vingt que j’allais devoir animer ? Avais-je bien anticipé le niveau et les attentes des élèves ?

En arrivant à l’école de danse d’Irena Anastasia Bregu (Σχολή Χορού Ιρένα Αναστασία Μπρέκου), j’ai tout de suite senti que la barre serait placée haut. A l’étage du bâtiment que vous voyez à droite, les jeunes danseuses de l’école répétaient leurs chorégraphies et semblaient fin prêtes pour la compétition du lendemain*. Non seulement leur synchronisation et leur technique étaient irréprochables, mais en plus elles affichaient le sourire et l’attitude de vraies professionnelles ! Impressionnant.

De midi et demi à 14h, j’ai observé l’atelier d’improvisation donné par mon amie et collègue Sofia, avec l’aide et la traduction de notre hôte Ioanna. Tout comme Sofia, Ioanna complète actuellement un Master en Chorégraphie au conservatoire Laban. Elle a grandi et étudié la danse en Macédoine grecque avant de venir à Londres. C’est donc grâce à elle que nous avons été accueillies dans la région d’origine d’Alexandre le Grand.

De 14h10 à 15h30, c’est moi qui ai mené la danse, enchainant échauffement technique au sol, répertoire de ma pièce “Swapping Shadows” et exploration par deux des relations possibles entre une danseuse sur ses pieds, à la verticale, et sa partenaire au sol, comme son ombre, à l’horizontale. En partant de ce concept tiré de la pièce, les élèves ont créé leurs propres duos, observé et apprécié des tas de mouvements de leur création, joliment synchronisés et dédoublés, l’un en haut, l’autre en bas. Pour conclure la session, elles nous ont laissé quelques mots enthousiastes en anglais et en grec.

I really liked working on the floor and being able to release and use my body this way. It was a new and different experience. The teachers were very kind and I loved both of the classes!

écrivit l’une d’entre elles.

We would like to do it again !!!

Conclut une autre. Moi aussi, et si l’occasion se présente, je retournerai volontiers en Grèce pour donner (ou prendre) d’autres cours et ateliers du genre.

Était-ce la brise qui m’avait portée jusque là, le soleil qui m’avait réchauffée dès mon arrivée ou la saveur des fruits de ma petite expérience d’enseignante que je commençais à récolter ? Tout s’était remarquablement bien passé, j’étais bien transpirante, et tellement contente, reconnaissante et fière d’être là, d’avoir pu partager ma passion et mon savoir-faire-en-devenir avec des adolescentes aussi attentives et réceptives. Suite au prochain numéro !


*Si je trouve le temps de la rédiger, un article ultérieur vous en dira plus sur la compétition en question, Salonika Open 2018 !

Advertisements

OpenFLR – Opening week

Sunday 10th July

Wow. It’s been such a busy week … I’m very happy that we had the afternoon off today. Now I can finally post an article in English!

Warm up at the Demidoff dance studio, in Florence. 04/07/2016

Warm up at the Demidoff dance studio, in Florence. 04/07/2016

After having met Elisa Zuppini last Sunday and Guido Sarli on Monday, we had 3 more workshops: one with Fernanda Troya on Tuesday, another one with Manuel Ronda on Wednesday and the last one with Rosalba Torres-Guerrero on Thursday. At the end of hers, we got a chance to rank all of the choreographers we had met. It wasn’t easy to make up my mind, but I ended up giving my preference to Guido Sarli.

Workshop with Manuel Ronda at the Demidoff dance studio, in Florence. 06/07/2016

Workshop with Manuel Ronda (Italian choreographer currently based in Sweden). 06/07/2016

On Thursday evening, we started rehearsing for a site-specific piece with Silvia and Mose, two dance artists from a collective called Attivisti della Danza. We left the studio at 9.15pm, exhausted … and I almost missed the last direct train home! Fortunately, dancers can run 😀 It was particularly useful on that night.

Right before midnight, when I was about to go to sleep, I received the list of casts by email. But I couldn’t see my name in any of the groups! I found out on the next morning that there had been a bit of confusion between me and Claire, my Australian friend, whose name appeared both in Elisa’s cast and in Guido’s. I guess we are alike physically and our ways of moving are pretty similar too. Anyway, it turned up that I was chosen by Guido, luckily! I started rehearsing with him on Friday afternoon, together with Mariana, Elvira, Fernando, Guadalupe, Andrea, Sarina, Liliana and Mayra. The creative process continued yesterday, even if all of us were extremely tired. And we will carry on working every day from 12:30 until 18:00 … Until our piece is ready!

Workshop with Rosalba Torres-Guerrero. 07/07/2016

Workshop with Rosalba Torres-Guerrero (French-Spanish-Belgian choreographer). 07/07/2016

This morning, we had a Flying Low class. I hadn’t practiced this technique in a while, but it was nice to come back to it. We were all soaking wet at the end of the class (as always) and took advantage of a little break to get refreshed before our general meeting with the OpenFLR team.

Then we could go home! I took the train back to Bologna and had a short nap later in the afternoon … But I still need to rest and get some more sleep to make a fresh start into the second week of the festival!

***

Dimanche 10 juillet 2016

Comme promis, j’ai commencé par écrire en anglais cette fois-ci, et vu le temps que ça m’a pris, je suppose que la traduction de cet article viendra quand je serai en vacances ^^

Ceci dit, vous verrez très bientôt les premières photos de notre performance d’hier soir, avec commentaires bilingues ! A bientôt 🙂

OpenFLR – On y est presque !

Jeudi 30 juin 2016

Ce matin, ma boite mails s’est ouverte sur un gentil rappel :

Faites vos bagages ! Il est presque temps de partir à Florence !

Eh oui, je suis sur le point d’entamer ma 2ème aventure dansante de l’été : le festival OpenFLR 2016. La journée d’introduction aura lieu samedi, et on enchainera directement avec 5 jours d’ateliers qui nous permettront d’aborder le travail des 5 chorégraphes participants. J’ai fait mes recherches à leur sujet, et devinez quoi ? Plusieurs d’entre eux ont travaillé comme danseurs en Belgique !

Open FLR 2016

Après ça, on sera répartis en groupes pour créer une pièce de danse avec le chorégraphe qui nous aura choisis. Et on présentera ce travail le 20 juillet, au spectacle de clôture du festival. J’espère que cette expérience sera aussi enrichissante que la Biennale de Venise !

***

Thursday 30th June 2016

This morning, my inbox opened onto a kind reminder:

Pack your bags! It’s almost time to go to Florence!

Indeed I’m about to start my second dancing adventure of the summer: the festival OpenFLR 2016. Induction day is on Saturday, and we will continue directly with 5 days of workshops to approach the work of the 5 participating choreographers. I looked them all up, and guess what? Some them have worked as dancers in Belgium!

Next, we will be split into groups to create a dance piece with the choreographer who will have chosen us. And our work will be presented on the 20th July, during the final show of the festival. I hope that this experience will be just as enriching as the Venice Biennale!

Fin avril, débuts d’avenir

Samedi 30 avril 2016

Le week-end tant attendu est arrivé ! Tandis que j’en profite pour récupérer de ce mois d’avril très chargé, notre directeur artistique, Mattia, est en partance pour Berlin, où se tiendra demain l’une des auditions internationales pour Dance Start Up VII. Eh oui, notre formation s’achève dans un mois, et bientôt un nouveau groupe nous remplacera ! C’est pourquoi j’ai pensé qu’il serait temps de vous donner un aperçu de mes destinations futures …

Where am I going next

Au mois de mai, vous me trouverez toujours à Bologne, occupée à créer et travailler en vue du spectacle final de Dance’s Start Up, qui aura lieu le jeudi 26 mai. Chacune de nos profs de danse contemporaine montera une pièce pour l’occasion, et nous ferons aussi une démonstration du séminaire de danse et handicap auquel nous participons tous les vendredi après-midi.

En parallèle, je prépare deux solos commissionnés par Michele Napolitano, le chef du choeur Mikrokosmos. Ils feront partie de notre concert du 19 mai 2016 au centre social Montanari.

En juin, c’est à la Biennale de Venise que j’irai danser, car j’ai été sélectionnée pour participer à une création avec la chorégraphe italienne Adriana Borriello. Les répétitions seront concentrées sur une dizaine de jours et aboutiront à un spectacle … De plus amples informations suivront, mais je peux déjà vous dire que les représentations devraient avoir lieu entre le 17 et le 19 juin.

Après un bref passage par la Belgique, je reviendrai en Italie pour le festival Open FLR 2016 qui se tiendra à Florence du 2 au 20 juillet. J’ai été sélectionnée pour celui-ci comme pour celui de Venise, sur base d’extraits vidéos et de mon CV. Mais je ne connais pas encore le ou la chorégraphe avec qui je travaillerai. C’est au cours de la première semaine du festival, composée d’une série de “journées d’essai”, que les chorégraphes feront leur choix et que les groupes de danseurs seront formés.

Début août, c’est à Münich que je me rendrai pour participer à l’un ou l’autre stage(s) du festival Tanzwerkstatt Europa, auquel j’avais participé pour la première fois en 2013. Parmi les workshops proposés, je penche pour celui du chorégraphe et philosophe français Noé Soulier. Mais rien n’est encore réservé. Et la suite n’est pas encore écrite …

***

Saturday 30th April 2016

The weekend I longed for has finally come! While I’m enjoying it to have a rest after this very busy month, our artistic director, Mattia, is off to Berlin. One of the international auditions for Dance Start Up VII is taking place there tomorrow. Indeed, our training programme ends in a month, and a new group will soon replace ours! That is why I thought this could be the right time to give you an overview of my future destinations …

Where am I going next

In May, you will still find me in Bologna. I’ll be busy creating and working towards the final show of Dance’s Start Up, which is taking place on Thursday 26th May. Each of our contemporary dance teachers will take this opportunity to make a piece with us. And we will also make a presentation to conclude the seminar of dance and disability that we have every Friday afternoon.

In the meanwhile, I’m preparing two solos commissioned by par Michele Napolitano, conductor of the Mikrokosmos choir. These solos will be part of the concert we’re doing on 19th May 2016 at the Montanari social centre.

In June, I’ll go and dance at the Venice Biennale as I was selected to take part in a creation with Italian choreographer Adriana Borriello. Rehearsals will be concentrated over ten days and lead to a performance … More details will follow, but I can already tell you that the representations should take place between the 17th and 19th June.

After a short stay in Belgium, I’ll be back in Italy for the Open FLR 2016 festival, which is happening in Florence from the 2nd to the 20th July. I was chosen for this festival just like for the Venice one, on the basis of some videos and my CV. But the choreographer I’ll be working with is still unknown. In fact, during the first week of the festival, we will take part in a series of day-long workshops. The choreographers will make a decision thereafter and determine how to form their group of dancers.

Early August, I will head to Munich to participate in 1 or 2 workshop(s) organised by the Tanzwerkstatt Europa festival, which I first went to in the summer of 2013. Amongst the workshops they offer, I’m leaning towards that of French choreographer et philosopher Noé Soulier. But nothing is booked yet. And who knows what might be coming next?

D’un séminaire à l’autre

Ce lundi était un jour férié en Italie. Oui. Mais pas pour nous ! Les jours de congé, ces temps-ci, on n’en a plus du tout.

Nous avons passé tout le week-end au studio de danse pour un atelier intensif avec Brigel Gjoka, notre directeur artistique “à distance”. Je l’appelle ainsi, parce qu’il n’est venu à Bologne que 2 fois sur toute la durée du programme. Un peu décevant pour moi qui rêvait de travailler tout au long de l’année avec cet ancien danseur de la Forsythe Company. Mais je pense avoir tiré le maximum de ce qu’il nous a enseigné sur le peu de temps où il était là. Et vous verrez bientôt une vidéo du travail accompli avec lui, car nous avons été filmés.

Ce matin, à peine remis du week-end, nous avons eu la dernière leçon de méthode Feldenkrais de notre programme. Nous n’étions que 9 à ce cours, ce qui m’a semblé inquiétant pour un groupe de 15. Les absents, fatigués ou blessés, se multiplient de jour en jour. Pourtant, le travail lent et minutieux qui s’est construit sur le tapis au fil des leçons de Teri était extrêmement relaxant et intéressant. En quelques sessions, il m’a permis de découvrir et d’intégrer des schémas de mouvements plus efficaces, qui demandent moins d’effort et réduisent le risque de se faire mal.

L’après-midi, plusieurs d’entre eux nous ont quand même rejoints pour le 1er épisode du séminaire de science du sport qui nous occupera pendant 3 heures chaque jour de cette semaine. Patrick Rump et son assistant ont commencé à nous expliquer et à nous faire faire une série d’exercices de renforcement musculaire, allant systématiquement de la tête aux pieds. Aujourd’hui, les muscles visés étaient ceux de la nuque, du haut et du bas du dos, pour finir avec les abdominaux. Et bien que je ne sois pas une grande adepte de la muscu, leur approche bien étudiée et ludique m’a permis de garder le sourire tout au long de l’entrainement – un atout dont j’aurais eu grand besoin aux séances de body conditioning que je redoutais tant à London Contemporary Dance School.

***