A dancer’s travel diary

Monday 7th August 2017 – Sydney solo

I have been lucky enough to fly to Australia! And as always, I took my dancing dreams in a suitcase. I’m getting so inspired by this gigantic land that I wanted to share some sights with you all.

Sydney Opera House by night, 04/08/2017
Art Gallery of New South Wales, Sydney, 07/08/2017

This morning, when I entered the Art Gallery of New South Wales, I went straight down to the contemporary arts section. Alone. Empty bright spaces, with a selection of scupltures/installations that seemed to crave movement and human bodies to inhabit them. Maybe I’m biased, because I danced in museums, in and around sculptures on several occasions this year! Visiting this part of the gallery reinforced my willingness to insert contemporary dance into visual arts. Nowadays, artists are literally building spaces, making room for people to move in, it seems. So why not?

Of course I couldn’t, and didn’t, touch any of the artworks exposed. But as you can see on the picture on the right, I had fun with Ugo Rondinone’s clockwork for oracles (2011).

On the escalators, a massive quote painted up on the wall drew my attention:

Art Gallery of New South Wales, Sydney, 07/08/2017

Perhaps this is one of the reasons why I dance, teach dance and practice choreography: ‘to pass from feeling to meaning‘ …

I spent the afternoon at Sydney’s world-famous Opera House. Although I found the tour slightly pricey, I came out thinking that it was very much worth it! The tour guide took my group in two of the ‘small’ auditioriums, as well as in the main concert hall. He showed us and told us about the inside of the architecture, which was quite fascinating. We even got to touch it from the outside!

The photos below might tell you more than words about what I saw today:

***

Version française bientôt disponible !

Squeaky sneakers

Monday 20th March 2017

Everyone can dance.

I share this conviction with the MoveMe team, which I joined today This afternoon, we taught a taster session in Islington, and I found a new name for a movement in the choreography: ‘squeaky sneakers’. This was just a foretaste of the events we will run in the spring and summer … More to come soon!

2017-03-20 Islington IMG_0638_1024

***

Lundi 20 mars 2017

Tout le monde peut danser.

Je partage cette conviction avec l’équipe de MoveMe, que j’ai intégrée aujourd’hui Cet après-midi, nous avons animé une session d’introduction à Islington, et j’ai trouvé un nouveau nom pour un mouvement de la chorégraphie : “squeaky sneakers” (ou “baskets grinçantes”, ce qui sonne tout de suite moins bien en français). Ce n’est qu’un avant-goût des rendez-vous dansants qui vont rythmer le printemps et l’été …

A suivre !

Venezia – l’inizio

Jeudi 9 juin 2016

Ce n’est que le début de mon aventure à la Biennale … et que dire ? J’ai déjà envie d’y revenir.

Je me sens incroyablement bien dans ce processus neuf et pourtant familier. Le matin, l’échauffement donné par Milena Twiehaus me fait redécouvrir des possibilités approchées en technique Gaga, quand j’étudiais à Londres avec Chisato Ohno. Et l’après-midi, tout aussi inspirant, mais totalement différent, le travail d’Adriana Borriello se construit sur des principes de rythmes, de vitesses changeantes, de continuité et de discontinuité, d’intentions ou de directions, de flux et de laisser-aller … C’est un univers qui me fascine, et une approche dans laquelle je me reconnais. Elle est semblable à celle de Nadine Ganase, qui avait marqué mon apprentissage de la danse au lycée. Sauf qu’adesso, è tutto in italiano! Et avec les 6 autres danseuses du groupe Borriello, nous sommes en train de créer quelque chose de nouveau.

Enfin, quelques images valent parfois mieux qu’un long discours. Alors voici Venise !

***

Thursday 9th June 2016

This is just the beginning of my adventure at the Biennale … and what can I say? Right from the start, I thought: “I want to come back”.

Anyways, people say that a picture is worth a thousand words. So here is Venice!

5 months of P-Work

Mercredi 6 avril 2016

Il nous reste moins de 10 jours avant le spectacle “Collegamenti” ! Un nouveau trailer est maintenant disponible sur la chaine YouTube de Leggere Stutture  https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=2G8TckDs-BU&app=desktop

Vous pouvez y voir des extraits de notre représentation du mois de décembre, à Sala Borsa.

Dans le studio, nos répétitions se poursuivent et nous nous concentrons maintenant sur ce qu’on appelle le nettoyage la chorégraphie. Antonella nous aide à clarifier les directions, le rythme et les détails de nos mouvements pour que nous arrivions vraiment à être à l’unisson. Un travail difficile et minutieux, mais nécessaire !

***

Wednesday 6th April 2016

Less than 10 days to go until our show ‘Collegamenti’! A new trailer is now available on the YouTube channel of Leggere Stutture : https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=2G8TckDs-BU&app=desktop

This video includes clips from the performance we did in December, at Sala Borsa.

In the studio, our rehearsals carry on and we are now focusing on what we call ‘cleaning’ the choreography. Antonella helps us clarify the directions, rhythms and details of ours movements so that we really do the same thing at the same time, altogether. It is hard work, but it is necessary!

Audition à Sienne

Samedi 14 novembre 2015

Affiche publicitaire du Centro Danza de SienneCe samedi, pas de répit pour Justine et moi ! Nous nous sommes rendues à Sienne, ville de Toscane située à un peu plus de 2 heures de train de Bologne, pour y rencontrer une chorégraphe franco-italienne nommée Francesca Selva. L’audition à laquelle nous étions invitées ce jour-là allait permettre aux jeunes danseuses choisies de suivre une formation de 6 mois dans sa compagnie. Nous étions 8 candidates à la session du matin, et quand nous sommes sorties, en début d’après-midi, un autre groupe arrivait.

Francesca Selva nous a d’abord donné un cours de ballet classique fort éloigné de la rigueur à laquelle Mauro, le maitre de ballet de Dance’s Start Up, nous a habituées. Son studio étant très étroit, elle nous mettait au défi d’utiliser l’espace intelligemment dans nos déplacements – un objectif qui me plaisait bien plus que la simple exécution technique des mouvements.

Les deux heures suivantes ont été consacrées au répertoire. Guidées par 2 danseuses de la compagnie, nous avons appris un duo assez lyrique dont l’exécution devait être précise et musicale, mais dans lequel on pouvait jouer sur l’interprétation. Nous l’avons présenté les unes après les autres à la fin de la session, puis la chorégraphe nous a remerciées en ajoutant quelques informations sur son programme de formation.

***

Une semaine plus tard, je recevais un mail m’annonçant que j’avais une place 🙂

L’audition m’avait laissé une bonne impression, mais je restais mitigée et je penchais vers l’idée de refuser cette offre, pour la simple raison que la formation proposée aurait commencé en février, me privant de la seconde et sans doute meilleure partie du programme de 8 mois dans lequel je suis engagée.

Après plusieurs jours de réflexion et de discussions, j’ai finalement renvoyé un mail à la compagnie en déclinant leur invitation. J’espère avoir l’occasion de retourner à Sienne un jour … Mais pour le moment, je veux surtout profiter de l’aventure entamée à Bologne, et mener ce projet à bien avec l’équipe unique qui m’entoure.

***

Pour en savoir plus sur Francesca Selva et sa compagnie : http://www.francescaselva.com/